Fin octobre, pour mon anniversaire, nous avons fait une petite pause dans le Tarn. C'était pour nous l'occasion de s'éloigner un petit peu du contexte actuel anxiogène et de prendre du temps dans un coin que nous connaissons bien.

Direction Cordes sur Ciel

Non loin de la cité médiévale bien connue, nous en avons profité pour sortir le DJI Mavic Air qu'un ami m'a prété quelques temps.

Je n'arrive pas à me justifier l'achat d'un tel appareil (~1000€ et un encombrement relatif dans le sac à dos) mais je dois avouer que le drone permet une approche différente de la photographie. Avec l'annonce du DJI Mini 2 plus petit et moins onéreux, je pourrais éventuellement me laisser séduire pour réaliser des photos lors de nos randonnées (Lacs de Fontargente) et prendre un peu de hauteur en montagne ou en voyage.

Il faut aussi noter que la législation qui encadre les vols en drone ne permet pas de voler n'importe où (et c'est bien normal). J'aurai aimé pouvoir prendre des photos de certains monuments ou dans la ville, ce qui n'est malheureusement pas possible.

Petit arrêt à Najac

C'est autour de la Forterresse de Najac que nous avons essayé de sortir une deuxième fois les appareils. Surpris par la météo capricieuse d'octobre, il a fallu attendre que l'orage se calme.

Le soleil était bien bas, à moitié caché derrière les nuages, c'était l'occasion de s'essayer au contre jour :

Une nuit dans une bulle

Nous sommes allés dormir à Mergieux, proche de Najac dans les bulles de Somn'en'bulle pour une nuit sous les étoiles.

La météo, très peu clémente ce week-end là, ne nous à malheureusement pas permis d'apprécier une belle nuit étoilée. J'aurai bien aimé pouvoir utiliser le téléscope pour profiter de l'absence de la pollution lumineuse que nous avons à Toulouse. Mais nous avons passé un très bon moment dans cet endroit original plein de charme !

Les bulles sont gonflées, un système de sas empèche de laisser l'air s'échapper lors de l'entrée/sortie. On se prendrait pour Matt Damon dans une base martienne comme dans Seul sur Mars !

Nos hôtes nous ont chouchoutés avec un chouette repas et un environnement très agréable et confortable.

Le lendemain, retour à Toulouse en traversant les vignobles de Gaillac. Une petite pause assez tranquille et bien appréciable en somme !