Le week-end dernier s’annonçant pluvieux, nous avons annulé notre bivouac dans les Pyrénées et nous avons pris un train pour Montpellier, histoire de voir des amis sur place.

Nous somme partis sans attentes et nous n’avons pas étés déçus, avec au programme : visite culturelle, jeux de sociétés, outdoor game, photos et bon café !

Des monuments

En sortant de la Gare Saint-Roch, on se retrouve dans le centre-ville, puis direction la Place de la Comédie où l’on peut apercevoir la Fontaine des Trois Grâces et l’Opéra Comédie.

La nouvelle Mairie de 2011 est impressionnante. La place de l’Europe vaut aussi le détour avec le Conseil Régional d’Occitanie qui veille sur une statue décapitée.

Ensuite, petit détour par le Corum et L’Arc de Triomphe

Une pause nature

Le tour continue avec un détour par l’immense Jardin des Plantes de près de 5ha, qui est le jardin botanique universitaire de la Faculté de médecine de Montpellier créé en 1593, et qui est donc la plus ancienne faculté de médecine en activité du monde.

Pour les amateurs de botanique ou les curieux, ce jardin renferme une large diversité de plantes médicinales ou non, d’arbres, de palmiers...

Du Street-art

Montpellier est aussi une ville de choix pour les amateurs de street-art. En effet, tout au long du week-end nous avons pu croiser toute sortes d’oeuvres urbaines.

A chaque coin de rue les artistes laissent libre court à leur art, mais ces oeuvres sont malheureusement souvent éphémères, il faut savoir les apprécier tant qu’elles sont là.

En levant les yeux, on peut apercevoir ici et là des vélos encastrés dans les murs, fruits du travail d’un artiste anonyme.

Escale technique

Lorsque nos estomacs se sont mis à gronder nous avons fait un arrêt à La Terrasse, un restaurant Italien situé Place de la Candolle où nous avons étés bien accueillis avec d'excellentes pates et pizzas.

Des boutiques qui valent le détour

Rue de l’Aiguillerie on peut voir le magni[que magasin de jouet Pomme de Reinette installé à Montpellier depuis plus de 45 ans, à l’heure où nous sommes passés devant le magasin n’était pas ouvert mais avec ses 7 salles et plus de 20000 jeux et jouets exposés pour tous les ages, ce sera une étape inévitable lors d’une prochaine visite.

Nous ne pouvions pas aller à Montpellier sans passer par le Quartier de l’Ancien Courrier avec sa ruelle étroite et bordée de galeries d’art et de boutiques charmantes.

C’est donc dans la rue de l’Ancien Courrier qu’on retrouve deux superbes magasins de jeux de société Excalibur et Lud’m. J’aime ce genre de boutiques où les vendeurs connaissent les jeux qu’ils vendent, et n’hésitent pas à prendre le temps de sortir le jeu de la boite pour faire une démonstration ou discuter avec nous pour savoir ce qui nous conviendrai le mieux.

Pause café

Avant de se lancer dans l’Outdoor Game, petite pause au 5 Rue des Étuves non loin de la place de la Comédie au Café BUN où les artisans torréfacteur ont su nous conseiller selon nos goûts personnels. Malgré une boutique en travaux (du coup, pas de photos), nous avons pu nous poser dehors en terrasse au soleil.

Outdoor game

Pour découvrir Montpellier sous un autre angle, nous avons testé l’application Atlantide.io qui transforme la ville en escape game géant (dans l’esprit de jeux comme Pokémon Go ou Ingress). Plusieurs missions sont disponibles (gratuites ou payantes pour moins de 2€) et les énigmes nous font courir à travers la ville. La diHculté est bien dosée, ni trop dure pour rester ludique, mais pas trop simple non plus pour être intéressant pour un public adulte. D’autres missions sont disponibles à Toulouse, Bordeaux et Paris, à retenter.

Nous avions choisir une mission orientée street-art, et guidé par des anecdotes historiques et culturelles, nous avons pu continuer la découverte d’autres street art dont les fresques immenses des artistes Mist et Zest. Le parcours nous fait découvrir aussi le trompe-l’œil de la place Edouard Adam, les bornes peintes de la Place Saint-Roch

La mission nous emmène à découvrir qui est Sunra, un artiste local qui est à l’origine de nombreuses oeuvres de cet article. Ces oeuvres mêlent poésie et réflexion, comme ce dessin de l’enfant qui respire une rose à travers son masque. Ce dessin graphé à l’ère post- confinement m’a beaucoup touché.

Deux jours d’évasion

J’ai beaucoup aimé ce week-end et cette ville. A moins de 2 heures en train de Toulouse, je n’avais jamais fait un arrêt à Montpellier. J’y retournerai avec plaisir, pour prendre à nouveau le temps de chercher les traces laissées par l’histoire ou les artistes.